Réduire son empreinte carbone? Trop fastoche!


eco-responsable / mercredi, janvier 1st, 2020

Comment réduire son empreinte carbone ? C’est simple adopter les bons réflexes et même si vous pensez qu’à vous seul vous ne pourrez pas faire la différence, détrompez-vous ! Pour les sceptiques bientôt un nouvel article : « La philosophie du Colibri »

La pollution numérique :

Si le numérique était un pays, il serait le 3ème pays le plus pollueur au monde, après la Chine et les Etats-unis et pourtant selon l’étude menée par l’ONG Digital for The Planet :

77% des français ignorent ce qu’est la pollution numérique.  « Ce n’est pas tant le numérique qui est une catastrophe écologique, c’est davantage son alimentation énergétique. » précise la dirigeante de l’ONG, Ines Leonarduzzi.

Voici quelques chiffres qui font réfléchir :

  • 10% de la consommation électrique mondiale
  • 4% des gaz à effet de serre
  • 100 millions de watts consommés par 1 big data center = 1/10 de la production d’une centrale thermique !
  • 7g d’émission de CO2 produite par une recherche Google
  • 1% de la consommation d’électricité due aux box internet
  • 80% des emails ne sont jamais ouverts.
  • 126 813 600 000 bouteilles d’un litre de CO2 émises par heure à cause des emails. Je vous mets au défi de prononcer ce chiffre hallucinant en moins de 5 secondes !

Les 3 grandes familles du numérique et leur consommation électrique :

pollution et communication électrique

Que faire en tant qu’utilisateur?

  • Limitez l’envoi des mails (30 mails = 1 ampoule allumée toute  la journée) en privilégiant les messageries instantanées (skype, slack…)
  • Se désinscrire des newsletters que nous ne lisons pas (elles représentent inutilement 50% des emails qui transitent). 
  • Pensez à bien vider et trier votre boîte mail et utiliser plutôt Wetransfer pour les pièces jointes trop lourdes. (les données sont effacées au bout d’un certain temps ce qui évite donc un stockage inutile)
  • Limitez l’utilisation des clouds et triez les fichiers qui y sont déposés (Oui, le cloud c’est pratique mais cela nécessite des  parcs  de  serveurs  gardés à une température très basse et qui polluent. 1 data center = consommation électrique d’1 ville de 30 000 habitants. Privilégiez les clés USB et disque dur.
  • Choisir des moteurs de recherche éco-responsables qui compensent  leur empreinte carbone en  plantant des arbres ou en aidant des  associations. En voici quelques-uns  à tester, il n’y a plus qu’à cliquer  sur le lien  😉 : ecosia, lilo, ecogine
  • Limitez l’utilisation d’ applications sur vos smartphones et bien vérifier qu’elles ne soient pas restées actives. Votre batterie de téléphone vous dira merci.

Consommation responsable :

  • Tri sélectif des déchets
  • Recyclage du matériel informatique (don aux écoles ou autres œuvres)
  • Imprimer uniquement ce qui est nécessaire en recto/verso ( 50 % d’ économie de papier = économie sur les fournitures de bureaux )
  • Optimisation des déplacements (économie sur les frais de carburant)
  • Au bureau comme à la maison on programme le chauffage et on débranche le matériel la nuit (économie sur la facture d’énergie)
  • Pour l’aménagement de boutique ou de bureau pensez aussi à acheter vos meubles de deuxième main. (emmaus, brocante, recyclerie, vente aux enchères…)

Annexes éco-responsables :

Sources :

https://lejournal.cnrs.fr/articles/numerique-le-grand-gachis-energetique https://cleanfox.io/blog/pollution-numerique-fr/chiffres-effrayants-pollution-numerique/ https://www.alliance-informatique.fr/revue-blog/pollution-numerique-des-impacts-bien-reels/

Informations complémentaire :

https://culture-formations.fr/reseaux-sociaux-pollution-numerique/ https://www.cleanfox.io/fr/ https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-16-aout-2019